vendredi, février 23, 2007

Eternally Yours


Australie, Brisbane, 1976. The Saints sortent un 45trs ( "I'm Stranded"/"No Time") et l'envoient à la presse rock internationale. Et miracle! Le magazine anglais "Sounds" le nomme illico "single of the week"! Du coup les gens de chez EMI Londres ordonnent à leurs confrères des antipodes de signer ce groupe immédiatement.
Septembre 76, un premier 33trs "I'm Stranded" va être enregistré en 48H et nos amis débarquent à Londres pour défendre un 1er album époustouflant, brut et définitif, un véritable brûlot à force d'énergie et de furie, porté par le chant fier et sarcastique de Chris Bailey et qui reste toujours comme un des meilleurs albums punk rock de tous les temps.
1er concert à Londres en ouverture des Talking Heads et des Ramones ! Avec de bonnes prestations scéniques et quelques singles qui se placent dans les charts, ils vont néanmoins traîner l'image de bouffeurs de kangourous, de bouseux du bush, affublée par des Anglais qui prennent de plein fouet la déferlante punk. EMI, consciente du potentiel des Saints, va aller jusqu'à leur proposer d'adopter un "look adéquat", cheveux courts, pantalons à rayures etc, qu'ils vont refuser en bloc . Pour le 2ème album "Eternally Yours", bouclé en 2 jours, l'écriture du groupe s'étoffe, (morceaux plus riches, ballades et mid-tempos) et l'ajout de cuivres va donner un côté R&B qui, bien sûr, n'est pas vraiment à la mode en ces temps tumultueux. Accueil mitigé pour un album sensationnel, voir meilleur que le précèdent qui contient un tube absolu, un truc ahurissant à tomber à la renverse, le titre "Know Your Product" !
A peine un an plus tard, 3e album au nom explicite "Prehistoric Sounds" qui louche encore plus vers la soul avec notamment 2 reprises, une d' Otis Redding et l'autre d 'Aretha Franklin et à nouveau, c'est l'échec commercial...
Malheureusement, la maison de disque arrête alors les frais avec ces incongrus, qui manifestement sont irrécupérables. Cet excellent groupe stagne à Londres un moment et puis décide de jeter l'éponge. Certains rentrent en Australie, Chris Bailey lui, reste à Londres et commence une longue route alcoolisée qui n'est pas tout à fait terminée...
A suivre, le 1er 45 trs, le titre qui ouvre le 2ème album, et une reprise des époux Turner.

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Hey! Les Saints ! Quel groupe! Quelle énergie! Merci Al Dente de nous faire partager tout ça! C'est toujours bien foutu, riche, varié et ta sélection est souvent parfaite... You Know Your Product! Hold On!

mars 06, 2007 6:17 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Web Counter
Free Web Counter